La sophrologie pour les enfants

 

 

Les enfants sont tout autant exposés que nous, adultes, à un environnement anxiogène : les  rythmes et les diverses sollicitations intellectuelles, sensorielles, émotionnelles, que se soit à la maison, elles même variables selon le contexte familial, à l'école, au collège et au lycée à l'approche des examens, ou encore  lors des activités périscolaires.

Le rythme de vie, la pollution, les peurs liées aux attentats.... bons nombreux de facteurs environnants  déstabilisent leur équilibre et ce d'autant que les enfants sont de "véritables éponges" sensitives et donc émotionnelle!

 

La résultante : des somatisations  apparaissent tels que des maux de ventre, de tête, des troubles du comportements tels que les tics, les tocs, des angoisses, des peurs, voire des phobies, des perturbations du sommeil, des troubles de la concentration, et de l'attention, de l’hyperactivité, de l’agressivité, un manque de confiance en soi, des colères soudaines et répétitives, des troubles alimentaires tels que la boulimie, ou à l'inverse l’anorexie, un épuisement mental chez les plus âgés lors des examens, pour lesquels la gestion du stress fait souvent défaut.....

 

La sophrologie apporte une réponse adaptée selon les problématiques rencontrées, et à la singularité de chacun.

Un accompagnement qui se fait en douceur, soit en séance de groupe ( voir l'article du mois d’août ) soit de manière individuelle et personnalisée.

 

Comment cela se déroule -t-il ?

 

1 / La prise de connaissance avec l'enfant, de sa problématique et de son contexte de vie se fait lors d'un entretien que l'on nomme l'anamnèse.

C'est le moment aussi pour créer "l'alliance" : mettre l'enfant en confiance, lui expliquer la méthode, ainsi que  le rôle du sophrologue

Elle se fait en présence du ou des parents.
D'abord avec l'enfant durant 15 minutes ( approximativement ), puis avec les parents 20 minutes ( environ ).

C'est une étape nécessaire pour aider le sophrologue à comprendre ce que vit l'enfant, elle constitue le "terreau" pour bâtir les séances de sophrologie qui suivront, en les adaptant sans cesse, aux évolutions de l’enfant et bien sur à  son parcours de vie et de l'objectif de la thérapie.

C'est au cours de cette première séance ( mais aussi des autres ), que l'enfant exprime ses ressentis, ses vécus, ses besoins, ses difficultés.

C'est une étape clé aussi pour les parents, qui parfois désorientés, inquiets, ne savent plus comment faire.

C'est un temps de parole libératoire.... mais n'oublions pas que, ici, c'est l'enfant qui est prioritaire.

Les enfants peuvent accéder à la sophrologie à partir de 5 ans ( selon la maturité de l’enfant et de l'acquisition de la synchronicité motrice ).

 

2/ Les séances suivantes sont dédiées à l'enfant

Ce sont des séances qui s’appuient sur des exercices ludiques et adaptées selon l'âge.

  • Pour les moins de 7 ans, la séance proprement dite, dure 20 environ.

  • A partir de 7 ans, les séances ont une durée de 30 minutes environ.

  • Mais avant chacune d'elle, nous revenons sur le vécu de l'enfant entre les deux séances, sur ce qui a été facile ou pas à mettre en place.

  •  Après chaque séance, l'enfant va exprimer son vécu, selon son envie et ses besoins.

L'utilisation de divers supports sensoriels : coussins, bulles de savons, balles, plumes...en s'appuyant sur des techniques telles que  la respiration, les exercices dynamiques, la visualisation ( qui elle même s'appuie sur la formidable capacité d’imagination des enfants )...

 

L'apprentissage de l'écoute sensorielle, émotionnelle ( qu'est ce qu'une émotion ? quelle est son utilité ?comment la reconnaître et quoi en faire ? )... une partie théorique brève, et ludique qui précède le vécu sensoriel lors des exercices et qui constitue un préalable incontournable pour permette à l'enfant de comprendre et donc d'intégrer.Pour cela on s'appuie sur des supports pédagogiques ludiques et adaptés à l'âge de l'enfant.

 

 C'est ce qui contribue à l'activation et à la stimulation de ses capacités, de ses ressources pour apprendre à grandir dans la confiance en soi.

 

 Le principe est de donner des "outils" pour que l'enfant puisse apprendre à  utiliser quand cela s'avère nécessaire pour lui, l'enfant devient autonome quant à leurs pratiques, il grandit en confiance et en assurance.

 

Quelques minutes d’entraînement par jours suffisent entre chaque séance. C'est là aussi un apprentissage : celui de se préparer à devenir un adulte responsable, serein disposant de toutes les capacités d'adaptation et de développement personnel.

 

Quel nombre de séances à prévoir ?

Il est difficile de réponde à cette question, néanmoins, une base de 5/6 séances est nécessaire.

La suite à donner est variable selon la nature de la problématique, les capacités d'intégration de l'enfant ( et donc de sa

motivation ).

Un enfant qui souhaite vraiment résoudre son problème, et qui s'investit, peut parvenir à s'approprier rapidement les exercices proposés, et intégrer les outils sophrologiques pour mieux les réutiliser par ailleurs.

 

Quels sont les bienfaits ?

  • Ils apprennent à gérer leur émotion et toutes les sensations qu'elles génèrent,

  • Ils améliorent leurs capacités d'adaptation au stress,

  • Ils sont donc apaisés, et peuvent mieux s'ouvrir à la stimulation de leurs compétences,

  • Ils développent de meilleures capacité de concentration donc d'attention, et de mémorisation,

  • Ils apprennent à être autonome et donc renforcer leur confiance en soi,

  • Ils surmontent les troubles du sommeil, les peurs, et autres troubles ...

  • Ils prennent conscience de leur corps, de sa vivance, de cet  espace, de ses limites , c'est l'apprentissage du respect de soi et des autres aussi,

  • Leurs créativité est stimulée.

 

Sandrine BARTHELEMY, Sophrologue diplômée, sophro -thérapie, sophro - analyse, mouvements oculaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


j

Share on Facebook
Please reload

Please reload

Membre adhérent

La sophrologie se pratique dans le respect du code de déontologie et des principes de la sophrologie que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :

Éthiques et principes sophrologiques

IMPORTANT

Le sophrologue n'est pas un médecin, il ne pose aucun diagnostic, et il ne substitue en rien à un accompagnement et à une prise en charge médicale.

Ainp Néralgie pudendale Douleur pelvi-périnéales

Partenaire de l'association d'Information sur la Névralgie Pudendale et les Douleurs Pelvi-Périnéales

Mots clés de recherche

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now