LA SOPHROLOGIE et LE STRESS OU COMMENT SAVOIR MIEUX APPRIVOISER SON STRESS ?

 

 

 

 

Le "stress" : gros mot ; mot à la mode ; mot qui fait peur ?... le stress fait la une de la presse santé et féminine...mais au juste le stress, au final bon ou mauvais ? Est-il que mauvais ? .. ah mais il peut y avoir du stress positif ? ... et comment fait-on pour désactiver le mauvais stress et activer le bon ?

Afin de s'y retrouver et de pouvoir devenir acteur de son bien être, il est intéressant et utile de s'arrêter quelques instants sur la définition du stress.

 

Le stress, comme je l'expliquai dans un de mes précédents articles est une réaction vitale de l'organisme ... si si ... c'est grâce au stress, le BON STRESS, que nous pouvons nous mettre en œuvre dans notre quotidien afin de mener les tâches que nous avons à accomplir.

Le stress c'est aussi celui qui assure la survie de l'espèce depuis toutes ces années....en effet sans stress par de réactions du corps pour fuir ou combattre...

 

 

Un constat : nos sociétés contemporaines  de part le rythme et le mode vie, la pollution, la rapidité de l'information et les moyens de communication qui nous pousse à être toujours plus réactifs dans l'instant, nous conduisent à utiliser de manière excessive notre système nerveux qui active à plein régime et trop longtemps le stress.

 

Conséquences : fatigue, nervosité, irritabilité, agressivité, troubles du sommeil, troubles de la concentration et de la mémoire, perte de motivation, somatisation négative....voire maladies graves et burn out....

 

Il est donc temps de réapprendre à vivre en bonne intelligence avec le stress, le réhabiliter, et savoir comment ramener l'équilibre en soi ... car si nous ne pouvons pas  agir pleinement sur les évènements extérieurs, nous pouvons choisir d'agir sur nous de la meilleure manière qui soi ... et la sophrologie peut vous y aider...

 

 

Comment ?

 

1/ Bien comprendre les mécanismes du stress et son utilité car mieux connaître son corps et son fonctionnement permet de ne plus subir et de pouvoir dans les premiers temps corriger et dans les seconds temps prévenir.

 

2/ Développer la conscience de soi

Ainsi en modifiant la perception du stress, et de la manière dont il se manifeste en nous, en observant dans quelles circonstances, selon quelles  habitudes comportementales, ... celui -ci ne devient plus l'ennemi numéro 1  à  abattre : la pratique de la  sophrologique nous l'apprend.

 

3/ Une fois cette prise de conscience de soi activée par la connaissance mais aussi par l’expérience de soi de manière consciente, on peut alors accéder aux outils sophrologiques qui permettent de d'abord calmer, puis réguler, pour créer de nouvelles habitudes, positives tant au niveau comportemental que mental ( moins de pensées négatives, d’auto sabotages, de ruminations, d’auto dévalorisations ).

 

4/ Identifier de manière consciente les causes, les origines ... il y a celles qui sont évidentes, rapidement identifiables, puis il  y a celles qui sont souterraines, cachées que  nous n'avons pas exprimées, pour un tas de raisons conscientes ou pas.

Il y a là  un travail de mise en lumière. sur les émotions refoulées, contenues....tout doucement, à son rythme, étapes après étapes...

C'est ici que la porte de  l'expression émotionnelle pourra s'ouvrir....les techniques de sophrologie pourront permettre cela de manière bienveillante et respectueuse...

 

 5/ C'est ainsi que nous pouvons ramener l'équilibre et l'harmonie en soi car nous réduisons ce négatif : ici le sur -stress pour activer le positif : ne garder que le stress nécessaire à notre activité, aux challenges, aux performances peut -être professionnelles, sportives, artistiques, pédagogiques, éducatives ...

Neutraliser le négatif : gestion des émotions, dé-focalisation du mental, pour ramener le bon en soi : activer le positif, la quiétude, le bien -être physique et mental..

 

Enfin nous apprenons  à dialoguer positivement avec notre corps, pour "piloter" avec justesse notre vie dans la sérénité...et comme la sophrologie est une thérapie brève ( bien que cela dépende de chacun, pas de règle en la matière, juste prendre le temps nécessaire pour cela ) qui vise l'autonomisation de la personne afin que chacun et chacune puisse repartir avec ses outils et puisse gérer au mieux, et ce tout le long de sa vie, l'activation de son mieux être...

 

Vous souhaitez en savoir plus : vous pouvez me contacter au 06-15-79-97-18, nous discutons  et déterminons vos besoins, vos objectifs au cours du premier rendez- vous.

 

 

En novembre je propose un stage sur la gestion du stress, sur une matinée.

Je reviendrai vers vous afin de vous communiquer la date , lieu et tarif.

 

En attendant et au plaisir de vous rencontrez, je vous souhaite une douce journée.

 

Sandrine BARTHELEMY Sophrologue diplômée, sophro - analyste.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Please reload

Membre adhérent

La sophrologie se pratique dans le respect du code de déontologie et des principes de la sophrologie que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :

Éthiques et principes sophrologiques

IMPORTANT

Le sophrologue n'est pas un médecin, il ne pose aucun diagnostic, et il ne substitue en rien à un accompagnement et à une prise en charge médicale.

Ainp Néralgie pudendale Douleur pelvi-périnéales

Partenaire de l'association d'Information sur la Névralgie Pudendale et les Douleurs Pelvi-Périnéales

Mots clés de recherche

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now