Membre adhérent

La sophrologie se pratique dans le respect du code de déontologie et des principes de la sophrologie que je vous invite à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :

Éthiques et principes sophrologiques

IMPORTANT

Le sophrologue n'est pas un médecin, il ne pose aucun diagnostic, et il ne substitue en rien à un accompagnement et à une prise en charge médicale.

Ainp Néralgie pudendale Douleur pelvi-périnéales

Partenaire de l'association d'Information sur la Névralgie Pudendale et les Douleurs Pelvi-Périnéales

Mots clés de recherche

Revenir en son centre : soyons notre propre mandala !

21.03.2020

 

Lorsqu'il y a désordre interne, qu'il soit physique, mental ou émotionnel, avec une interaction entre les trois dimensions de l'être, on se sent "désaxé", déboussolé, perdu, éparpillé, " à côté de ses chaussures". Peu importe l'origine de ce déséquilibre : événements externes, ou bien internes.

Il y a perte d'équilibre, de stabilité, d'énergie, de force vitale, de réflexion.

 

On peu alors ressentir ce besoin de se recentrer, de se rassembler pour se stabiliser en son axe et ainsi retrouver les ressources sur lesquelles s’appuyer, retrouver sa capacité de réinvestir sa vie, avec discernement, sérénité, confiance, ...

 

Tel le mandala, l'être humain est sa propre demeure de quiétude.. et de recentrage ..... examinons cela de plus près:

 

  • Le mandala a un centre, ce peut- être un point, comme le cœur pour l'homme, ce peut- être un axe vertical, comme notre colonne vertébrale, le mouvement de notre respiration qui va et vient verticalement au sein de notre poitrine.

 

  • A ce centre se rattache, les parties complémentaires, pour le mandala les formes, les couleurs, les figures géométriques, qui contrairement à ce que l'on croit, ne sont pas si symétrique...pour l'être humain ce sont nos membres, nos deux hémicorps.... prenez le temps de vous observer dans une glace et vous vous rendrez compte que nous ne sommes pas non plus symétriques !

 

  • Le mandala a des portes d'entrée ( mandala classique ) , nous avons aussi nos portes d'entrée constituées par tous nos sens : la vue, l'odorat, l’ouïe, le gustatif, et le toucher.

Ces portes peuvent être fermées ou ouvertes, selon que nous dormons,  ou que nous activons notre état de veille  pour revenir en son centre, comme lorsqu'on pratique la relaxation, la sophrologie ou  la méditation, nous accédons à un état modifié de conscience.

 

Quand ces portes sont ouvertes, nous sommes en lien avec l’extérieur,quand elles sont fermées nous revenons à nous pour récupérer l’énergie nécessaire à notre réalignement, à notre stabilité et à notre capacité à nous régénérer.

 

Tout comme le mandala, nous sommes notre propre outil de transformation !

 

ALORS TRANSFORMONS-NOUS !

Je vous propose de vous installer dans une pièce que vous appréciez, dans laquelle vous vous sentez bien, au calme, assurez -vous de ne pas être dérangé pendant 15 minutes...

  • Adoptez des vêtements confortables, ..choisissez une chaise ou un fauteuil confortable.

  • Vous vous y installez  de manière agréable, calé en fond de chaise, dos en appui sur le dosseret, les pieds, à plat sont en contact avec la Terre, les mains déposées sans tensions sur les cuisses ou les genoux......

  • puis sur un souffle, fermez agréablement les yeux.. première intériorisation  en revenant à soi....et observez sans juger, sans analyser ...

  • Accueillez cette posture avec tout ce qu'elle contient : les sensations de contact avec le sol, ... avec la chaise ou le fauteuil ... les sensations de contact avec les vêtements ... avec l'air ...

  • puis à présent, observez votre respiration, selon vous l'entendez, le passage du souffle dans les narines, à l'inspire, à l'expire ...( une de vos portes d'entrée ) ...vous le sentez, .....dans la gorge, ......ce peut être la perception du mouvement qui soulève à l'inspire et qui rabaisse à l'expire, votre poitrine ...... vous le voyez ... imaginez votre souffle, en le représentant par une couleur ou une lumière ... et suivez son trajet au centre de votre corps ... son trajet vertical .......ça y est vous êtes au centre de votre propre mandala ... ! pendant 1 minute, du mieux que vous pouvez suivez votre souffle ...

  • Laissez- vous portez sans le modifier ....et sentez ce qu'il génère en vous de positif ..... tout en continuant à le suivre ....de nouveau observez : vous entendez son bruit ténu, profond, .. vous percevez une colonne d'air colorée ou lumineuse ...qui va et vient verticalement .. vous sentez son passage de plus plus précisément ..les sensations se développent, s'affinent ...  vous voilà installé dans votre axe .... présent à vous même ......rassemblé, réuni, réunifié ... et .. apaisé .....réorganisé .. stabilisé .... alors continuez à profiter .....de votre recentrage ...encore quelques instants.....

  • effectuez un petit bilan positif de vos ressentis....puis commencez à mobiliser les pieds, les mains, la langue à l’intérieur de la bouche ...étirez- vous, baillez et rouvrez les yeux pour reprendre contact avec votre environnement et le monde extérieur ... un nouveau regard ? plus d'apaisement et de discernement ... quoi d'autres ?

A pratiquer sans modération !

Prenez soin de vous !

Sandrine BARTHELEMY, sophrologue et accompagnatrice de développemnt personnel.

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now